ESAIL Lab

L’ESAIL a mis en place un pôle Recherche en créant en 2013 le département ESAIL Lab.

Celui-ci s’est donné pour terrain d’investigation les opérations de rénovation d’édifices anciens. Celles-ci ont de fait développé principalement une réflexion sur l’Architecture intérieure, discipline qui correspond à notre domaine d’enseignement.

Se donner comme point de départ ce genre de matériau empirique, vise un double objectif.

Il s’agit de se tourner vers la discipline et sa pratique, en l’analysant à partir de projets réalisés dans un passé relativement proche.
Il est nécessaire de s’attarder plus précisément sur un projet afin d’en rendre compte.

Le travail à y mener est complexe, et chercher à mettre au jour les processus intellectuels de la discipline nous semble plus que légitime. Si l’on veut tirer des enseignements des bons exemples, prenons le temps de les décortiquer afin de
mieux les comprendre.

 
 

C’est tout d’abord tenter d’expliciter tout le travail de genèse qui précède l’existence réelle : éclairer un processus de conception qui a su se démêler des différentes contraintes, porter à la connaissance des documents d’agence non nécessairement publiés jusque-là, obtenir des explications des auteurs du projet, connaître leurs intentions, pour atteindre la meilleure compréhension possible.

Mais c’est aussi rendre compte de l’œuvre architecturale réalisée, lorsque les idées prennent chair, lorsque l’être humain habite l’espace, l’utilise, se l’approprie, l’interprète. L’espace imaginé dans un premier temps, finit par être une réalité matérielle qui a son impact sensoriel sur les différents utilisateurs, qui inversement se confrontent à cette réalité spatiale. Il s’agit donc de chercher à rendre compte d’une œuvre architecturale aussi bien du côté « coulisses » de la phase conception, que du côté « scène » lorsqu’elle se fait approprier par les différents publics.

Le second objectif cherche à apporter une contribution à une réflexion plus générale sur les outils théoriques possibles en matière de rénovations architecturales. C’est dans ce sens que l’ESAIL LAB s’inscrira dans une série d’études de cas. A partir des analyses successives d’une pluralité de projets, nous ambitionnons la constitution d’une analyse plus générale des procédés de transformation de l’espace.

 
La transformation d’un ancien couvent en école de musique
OPUS 5 architectes

L’ouvrage analyse la transformation d’un ancien couvent sérieusement abimé et modifié par l’histoire qui en a fait un certain temps une prison. Cet édifice a la particularité unique en Europe d’être construit sur une rivière. Sa transformation en une école de musique a amené les concepteurs à renouer des liens subtils avec les qualités spatiales inaugurales du site. Les extensions architecturales sont particulièrement imbriquées dans l’existant et cherchent à introduire des thématiques acoustiques et optiques permettant de qualifier les espaces intérieurs et extérieurs, sorte de signature du monde musical.

La transformation de la Gare de Mora
CVDB Arquitectos

L’ouvrage analyse la transformation d’une petite gare située sur la commune de Mora (à 100 km à l’Est de Lisbonne). Les deux bâtiments initiaux alignés le long de la voie ferrée, sont complétés de part et d’autre par un nouveau bâtiment. L’ancien quai, prolongé et « rhabillé », devient le vecteur de la nouvelle identité du lieu et de l’unification de ces couches temporelles. L’ensemble combine plusieurs fonctions (musée, bibliothèque, salle numérique, ateliers créatifs, cafétéria) destinées à la vie de la commune ainsi qu’à son rayonnement.

Habiter une église aux Pays-Bas
Etude de 4 édifices

L’ouvrage analyse la transformation de quatre petites églises en habitations individuelles. Elles sont situées aux Pays-Bas, pays précurseur dans la reconversion des églises, et sont implantées dans des contextes différents : un petit village, une ville avec des constructions mitoyennes plus ou moins proches, ou un emplacement jouxtant une rivière. Les enveloppes architecturales n’offrent pas les mêmes possibilités, et l’adaptation de ces volumétries à de l’habitat s’est faite à travers divers dispositifs spatiaux d’architecture intérieure. Les espaces qui en résultent, oscillent entre l’ambiance d’un habitat et celle d’un lieu sacré.

Mons Memorial Museum
Atelier Pierre Hebbelinck

L’ouvrage analyse la transformation d’un bâtiment industriel, construit à la fin du 19ème siècle afin d’approvisionner en eau potable les habitants de la ville de Mons. Cet édifice est symbolique d’un tournant majeur dans l’histoire de la ville, et ce projet de Mémorial a été une opportunité pour conserver ce patrimoine et lui trouver un nouveau rôle dans le temps présent. Il permet d’installer dans le parcours général, un contraste fort entre cet héritage architectural et les deux extensions latérales qui lui sont ajoutées.

Torre Di Porta Nuova
MAP studio

L’ouvrage analyse la transformation d’un bâtiment datant du tout début 19ème siècle, situé dans l’ancien arsenal de Venise. Il faisait autrefois office de grue pour le matage des navires, avec en conséquence une masse construite épaisse et difficile à manipuler. Il a fallu beaucoup d’ingéniosité aux concepteurs pour respecter, exploiter et adapter un édifice qui n’était bien évidemment pas prévu pour devenir un centre culturel.

Réhabilitation de constructions rurales
Savioz Fabrizzi

L’ouvrage analyse la reconversion de six constructions rurales en maison d’habitation toutes menées par l’agence Savioz Fabrizzi architectes. Les projets sélectionnés représentent diverses typologies d’édifices et différents systèmes constructifs. Ce sont autant de cas de figures qui vont laisser advenir des possibilités de transformations leur permettant de fonctionner à nouveau dans le temps présent, en exploitant la relation à leur site naturel et la matérialité constructive initiale.

Matadero Madrid
Le projet d'un centre de création contemporaine

L’ouvrage analyse la reconversion des anciens abattoirs de la Ville de Madrid, en un centre de création contemporaine. Le processus de cette opération s’est inscrit dans la durée (depuis 2006 jusqu’à nos jours) et a sollicité une bonne dizaine de concepteurs différents pour mener les projets de transformation des espaces intérieurs adaptés aux nouvelles fonctionnalités du lieu : centre du cinéma, théâtre, bibliothèque, hall d’exposition, centre du design, etc.

Musée Champollion – Les écritures du monde
Moatti & Rivière

L’ouvrage analyse la création à Figeac d’un musée dédié à Champollion et aux Ecritures du Monde. L’implantation choisie est la maison natale du savant en lui adjoignant quelques maisons mitoyennes, le tout datant du 13ème jusqu’au 18ème siècle. La conception des espaces intérieurs s’est donc confrontée à la mutation d’un lieu chargé d’histoire, pour rejoindre les exigences d’un musée contemporain, tout en respectant l’architecture patrimoniale.

L’Opéra Restaurant
Odile Decq

L’ouvrage analyse la création d’un restaurant à l’intérieur de l’Opéra Garnier. Cette nouvelle fonction utilise un espace quelque peu désaffecté jusque-là, pour y insérer une architecture intérieure contemporaine. La démarche de conception a dû intégrer et respecter toutes les règles propres à un monument historique, tout en affirmant une identité spatiale forte et très démarquée de l’existant.